Aller au contenu


Pezam

Inscrit(e) (le) 02 Sep 2012
Déconnecté Dernière activité Feb 10 2020 08:17
***--

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : Les Rpg Finis

10 February 2020 à 08:20

Alors j'ai enfin terminé Little Town Hero, le nouveau jeu hors Pokémon de Gamefreaks.

Il y a du bon et du mauvais, mais de manière générale j'ai bien aimé le jeu, que j'ai terminé complètement. A savoir que le look enfantin c'est pour l'histoire relativement bon enfant, mais ce n'est définitivement pas un jeu pour les plus jeunes, à moins qu'ils aiment en baver.

LTH est un jeu mignon mais aux animations rustiques, avec des temps de chargement très longs, des ralentissements incompréhensibles (je veux bien que la Switch soit pas super puissante, mais quand même!) et dont on a vite fait le tour du village et des musiques. C'est un peu claustrophobe comme village d'ailleurs, et il y a de nombreux aller retour. Fort heureusement, un système de téléportation est là pour vous aider mais attention à ne pas rater des quêtes annexes qui vous rapporte un équivalent de points d'XP et des NPCs de support.

LTH est là pour les combats, et c'est vraiment le seul intérêt du jeu. Un mélange de tactique et de chance. Votre tête est remplie de certaines idées de bases, qui coûtent un certains nombres de points pour être réalisables. Vous commencez ave 3 points, et vous pouvez monter jusqu'à 6. Chaque idée possède une attaque et une défense, et se classe dans 3 famille: en rouge les attaques pures - utilisable une fois par tour, mais qui vous permettent de faire de gros dégâts, en bleu les soutiens - qui vous donnent des bonus divers, et en jaune les défenses qui peuvent être utilisées plusieurs fois par tour jusqu'à ce qu'elles cassent. A ces idées de bases - qui peuvent être upgradées tout au long du jeu - s'ajoute des support des NPC, que ce soit des support direct si vous tombez sur leur case - déplacements au dés, ou avec de nouvelles idées temporaires à ce combat ou des outils comme des canons et des poules.  

Le but d'un tour, c'est de casser les idées de l'ennemi pour pouvoir l'attaquer directement avec une idée rouge. SI vous n'avez plus d'idées rouges ou que vous n'avez pas assez de points pour en réaliser une, on vous donne alors un Battle Points (BP) qui vous permet de récupérer toutes vos idées cassées, ou de faire un échange dans votre tête pour pouvoir utiliser l'idée que vous voulez. Une manière de "contourner" l'aléatoire du jeu, qui vous donnera parfois seulement des idées de soutien par exemple.

Au final le jeu est vraiment compliqué surtout à cause de cet aspect aléatoire. Il ne faut pas abandonner quand on a l'air de franchement perdre (de toutes façons vous gagnez quand même de l'XP si vous perdez), ni crier victoire trop tôt (il m'est arrivé d'être full health avec un boss qui aurait eu besoin d'un seul coup pour mourrir et c'est moi qui ai perdu). Les dés peuvent être contre vous pour les déplacements, ou le jeu peux vous donner de mauvaises idées pour certains tours. C'est le jeu, et la tactique vient aussi du fait de faire avec ce qu'on a. Par contre le boss de fin est un peu trop dérangeant parce que l'on vous demande de tomber sur des cases spécifiques pour pouvoir toucher le boss, mais les dés ne sont pas souvent de votre côté.

Un jeu assez ardu, mais pas insurmontable et relativement court (15h-20h pour un 100%), mais au système de combat vraiment intéressant. Il faudrait que GF prennent le temps de développer leurs personnages et leurs univers maintenant, parce que ça rest très enfantin alors que le jeu n'est définitivement pas à mettre dans toutes les mains.

Un 15/20 je dirais, principalement j'enlève des points pour l'aspect technique à la ramasse, et l'enfantin au possible du jeu.

Dans le sujet : Les Rpg Finis

20 December 2019 à 16:27

Enfin terminé Dragon Quest 11 Au bout d'une soixantaine d'heures, niveaux moyens de 70. Il n'y a que deux boss que je n'ai pas battus dans le "postgame", le dragon de Sniflheim et le dragon de Hotto, mais j'en avais assez, j'ai vraiment eu l'impression d'y avoir jouer 100h+ alors que pas du tout.

Comme je le disais pour moi, c'est un peu le cul entre deux chaises.

Le jeu possède ce que l'on attend d'un DQ, à savoir les systèmes de jeu en tour par tour, simple mais efficace. L'histoire générale est dans ce que la série nous a habitué. Quand on va dans le détail c'est plus compliqué:

  • Le jeu est TROP facile et battable sans problèmes en mode "Fight Wisely". Queleus boss vous poseront problème dans le "postgame", mais de manière générale, rien d'insurmontable. Les DQ ne sont généralement pas super difficile, j'en convient, mais là je me serais cru dans un Pokémon que ça ne m'aurait pas surpris. La tactique n'intervuent que pour les derniers boss de l'Acte 3, et encore, car ça se résume surtout à faire attention à ses Hp.
  • Le découpage du jeu:
    Acte 1 = prologue. C'est long, c'est sans beaucoup d'intérêt j'ai trouvé et les mini-histoires suivent toujours le même découpage: on arrive quelque part, y a un festival, on y participe. Oui mais on est poursuivi et on est sensé rester discret parce que le monde nous croit maléfique. Bon bah on va quand même gagner! Voilà, ça dure 25 heures, soit presque la moitié du jeu, et sert de piètre introduction à vos compagnons.
    Acte 2 = les choses deviennent intéressantes, si on oublie les petites histoires qui se passent juste après la fin de l'Acte 1 (pourquoi nous infliger ça?). Perso j'ai beaucoup aimé l'Acte 2, j'ai bien fait de persévérer. Les choses s'épaississent, on y voit plus d'enjeux et surtout l'ensemble se suit de meilleure manière.
    Acte 3 = Bravely Default le retour. Tout ce qui est "optionnel" ne l'est pas vraiment si vous voulez avoir une chance contre le boss de fin, et ça se résume à refaire encore et encore les mêmes donjons, et soit dit en passant, revoir des scènes et des explications que le joueur et le main character connaissent déjà. Fort heureusement on peut zapper ces cutscene.
  • Les personnages et leurs histoires dédiées: bon j'ai vraient pas aimé le cast de cet opus (Rab mis à part), surtout cette immondice de Sylvando. Le pire (peut être à égalité avec Tingle?) personnage que j'ai jamais joué, extrêmement mis en avant pour je ne sais quelle raison. La plupart des personnages qui vous rejoignent ne le font pas pour une bonne raison, mais finissient par en trouver une vers la fin du jeu. Comme c'est pratique!
    Comme je le disait, mention spéciale à l'arc de Sylvando, plus cringe tu meurs, tellement rempli de bons sentiments que c'en est vraiment malaisant. Les autres personnages, en comparaison, ont un arc dédié vraiment court. Une seconde mention sur un évènement dramatique à Arboria, mal mis en scène, mal amené, avec la charge émotionnelle quasi nulle.
  • Les musiques: moeh. Rien ne m'a frappé, même si j'aurais aimé un peu plus de diversité sur le long terme
  • Les options draconniennnes: si vous vous êtes pas penchés dessus en créant une nouvelle partie recommencez! Si c'est trop dur, ok o vous laisse changer en plein jeu. Oui c'est mal fait.

Au final donc, ce n'est pas le DQ ultime comme on me l'a annoncé (5 et 8 resteront mes préférés).
Il y a cependant de bonnes choses: la forge bien mieux faite que l'Alchimarmite et plus ludique, les options d'ergonomies (mais y a encore un peu de travail à faire de ce côté), l'Acte 2, un approfondissement de la mise en scène bienvenu, le gameplay sur la fin du jeu qui devient plus tactique, certains passages vraiment réussis (malgré les répliques de Darling Sylvando que j'aimerais bien faire taire à tout jamais). Graphiquement c'est très propre également.

Mais il y a tjs un plus gros point noir pour moi. Je peine à lui donner la moyenne, ais quand même, un 11/20.

Dans le sujet : Les Rpg Finis

17 December 2019 à 14:37

A noter que la version DS propose un système de combat différent de la version PSOne si je ne m'abuse. J'avais bien aimé Raphsody personnellement. Pas un jeu formidable mais j'avais passé un agréable moment.

Dans le sujet : Jeux Video Finis

17 December 2019 à 13:06

Hop, la bibliothèque 360 se réduit encore (18 jeux restants!). En attendant d'avoir de quoi m'acheter des jeux PC (la carte de crédit a déjà fait les frais de l'achat d'un nouveau PC ce mois-ci), je continue ma lancée, avec Dishonored (et le DLC la lame de Dunwall) et Bulletstorm.

J'ai trouvé Dishonored assez bof pour être honnête, surtout parce que vous êtes un assassin mais que le jeu vous pénalise injustement si vous assassinez. Merci la cohérence. Outre l'histoire classique, mais mal racontée avec des enchaînements sans queues ni tête, des personnages transparents, et surtout un système de jeu qui pourrait être intéressant mais mal mis en pratique à cause de possibilités extrêmement restreintes. Mention spéciale a des bugs rendant impossibles l'acquisition de certaines runes/charmes d'os (genre coincé dans la cheminée) ou tout simplement bloquant le personnage dans un coin sans qu'on puisse bouger. L'univers est pourtant pas mal. Mais je me suis ennuyé, souvent j'ai pesté contre l'injustice du jeu alors que je me conforme à ses mécaniques....

Bulletstorm, c'est le Gears of War marrant. Là où GoW se prend très (trop au sérieux) pour des jeux somme toute assez banaux, Bulletstorm c'est du WTF assez souvent, avec des attaques bien démentes, un systèmes de skill points super marrant (même si on croule sous les SP assez facilement). Les persos sont assez agaçants au début, mais s'arrangent par la suite, L’histoire est cousue de fil blanc, mais le tout s'enchaîne assez bien. Les armes sont sympas, les possibilités nombreuses de tuer les ennemis et le jeu récompense les morts les plus farfelues. Pas exempts de bugs bloquant malheureusement (genre si vous partez trop en avant sans attendre les persos IA), et une durée de vie assez courte sans grande rejouabilité (env. 7h de jeu). Un jeu pas prise de tête, pas forcément remplis de nouveautés, mais qui fait bien ce qu'il fait.

Dans le sujet : Jeux Video Finis

03 December 2019 à 08:08

Bon alors on réduit le catalogue 360 en terminant Bioshock 2, et Bioshock Infinite (+ le DLC à Rapture).

J'ai beaucoup aimé Bioshock 2, je ne saurais dire si je l'ai préféré au premier, qui de mon avis possédait des personnages plus charismatiques mais un gameplay moins dynamique. En soi B2 est pas très différent du premier en général, en fait, mise à part des phases un peu "tower defense" pour protéger les petites soeurs que l'on adopte, et quelques armes différentes.

Par contre Bioshock Infinite.... L'histoire est meilleure, c'est vrai, même si c'est un bordel sans nom qui n'hésitera pas à se contredire toutes les 20 minutes, forcément quand on a ce ressort scénaristique là. Mais le gameplay est devenu vraiment moins bien. La prise en main est bancale (le pire reste l'incarnation d'Elisabeth dans le DLC, dans lequel le jeu tente de se la faire à la stealth mais sans que ça marche vraiment). Les personnages m'ont laissé assez froid également. Et je pense également qu'en termes d'ambiance, Infinite est moins oppressant, moins intéressant: en tout cas, ça a moins bien fonctionné pour moi.

Une bonne série quand même, que l'on peut recommander sans hésitation.