Aller au contenu


Le Drame D'Oslo


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Wolf

Wolf

    Procrastinateur impénitent

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2144 messages
  • Genre : Garçon
  • Résidence : Quelque part entre Mars et Vénus...
  • Orientation : RPG

Posté 26 July 2011 à 13:50

Le 22 juillet 2011, la ville d'Oslo a été la cible de deux attentats :

Le premier fut une attaque à la bombe devant les bureaux du Premier Ministre.
Le second fut une fusillade sur l'île d'Utoya.

Le bilan serait, à l'heure actuelle, de 76 morts,  essentiellement voire exclusivement des passants, des gens qui n'ont  rien demandé à personne et surtout pas de croiser la route d'un désaxé  armé de multiples revolvers.

Voici un déroulement des faits.  Après l'explosion de la bombe, un homme armé jusqu'aux dents s'est mis à  tirer au hasard sur l'île d'Utoya. Les forces de l'ordre ont mis une  heure trente à arraisonner le tueur et la plupart des survivants ont dû  se jeter à l'eau et nager pour échapper aux balles.

La capitale de la Norvège a vécu "le plus grand désastre depuis la  Seconde Guerre Mondiale" selon le Premier Ministre. La ville pourrait  porter, si l'on se permettait une touche d'humour noir, le surnom de  "Revolver Oslo".

Ces deux crimes semblent avoir été perpétrés par un seul homme : Anders Breivik. Décrit comme un "fondamentaliste chrétien", cet homme de 32 ans aurait agi pour libérer la Norvège des menaces étrangères.

Les raisons de son acte  selon France Info sont diverses. Au début, il était dit que Breivik  était un xénophobe, un anti-islamiste et que son action est motivée par  le nationalisme.


Mais là où la plaisanterie est un peu plus amère, c'est quand on entend  une certaine chronique, que je ne retrouve curieusement pas en podcast  sur le site de France Info. Cette chronique, je l'ai écoutée environ  trois minutes avant d'éteindre rageusement ma chaîne hi-fi.

Il s'agit de l'interview d'un auteur de traité sur le terrorisme, qui  présentait les faits comme directement imputables au MMORPG bien connu, World of Warcraft. L'intervenant présentait WoW  comme "un monde paramilitaire parfaitement organisé et hiérarchisé",  "un terrain idéal pour cultiver la haine et la propension à la  violence", "un moyen de désociabiliser les plus faibles et de les rendre  instables". Enfin, je vous livre les mots tels que je m'en souviens,  toujours est-il qu'il disait, en un mot comme en cent, que les  soixante-seize victimes sont des victimes directes de WoW.

Je ne sais s'il faut en rire ! Je suis certes le premier à dénigrer les  MMO sous toutes leurs formes, certes. Mais tout est la faute d'un seul  homme, un seul fou furieux, un seul fondamentaliste chrétien, un seul  Norvégien, un seul obsédé de la gâchette, un seul poseur de bombes et un  seul terroriste.

Je trouve qu'il est trop facile et trop irresponsable d'épingler la  responsabilité sur un jeu vidéo qui, depuis sa création, n'a pas passé  une semaine sans déclencher une polémique. C'est une pratique de  désinformation.

Critiquer WoW ou Dofus ou Oblivion  parce qu'ils provoquent l'isolement et la tendance à la violence d'un  collégien ou deux, qu'ils s'enferment dans leurs bulles et ratent leur  propre jeunesse voire leur propre vie, je ne vois pas d'inconvénient.  Mais je ne pense pas que les familles des 76 victimes qui n'ont rien  demandé à personne apprécieront qu'on leur dise, en décodé, "votre  fils/nièce/mari/compagne est morte à cause d'un jeu vidéo,  Madame/Monsieur".


Dans tous les cas de figure, il s'agit d'un événement social majeur, qui  est connu de toute l'Europe ; d'après vous, que faut-il en penser ?  L'enquête est encore à ses débuts, toutes les hypothèses sont  envisageables.

Anders Breivik est-il fou ou totalement maître de ses actes ? A-t-il agi seul ou est-il manipulé par un réseau plus étendu ?

Mais dans tous les cas, ne restons pas indifférent. Chacun de nous  aurait pu faire partie des 76 victimes si cela s'était passé dans notre propre pays.

Modifié par Wolf, 26 July 2011 à 13:51.

Image IPB


#2 Xeno

Xeno

    Pafu Pafu !

  • Free-Lance
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2044 messages
  • Genre : Garçon
  • Résidence : Le Havre (76)
  • Orientation : Tous les genres de RPG
  • PS Network : XenoFR

Posté 26 July 2011 à 15:53

Ce n'est vraiment pas le premier cas à être directement associé aux jeux-vidéos. Cependant cette fois on parle de jeux vidéo violents, ça change de l'éternel récit "jeux vidéo" tout court.

Il y aura toujours ces amalgames, cependant, et ce pendant de longues années. Après ce n'est que la volonté de chacun de faire la part entre jeux vidéo et réalité. Je pense que tout un chacun présent sur ce forum peut le faire, même si on a tous déliré un jour en s'amusant "comme dans les jeux vidéo". Toutefois, il existe des personnes comme cet homme, qui sont fervants défenseurs d'une idée, et certes un peu dérangés, pour qui les jeux vidéos sont surement un élément déclencheur. Il me semble que ce monsieur l'a dit lui même. Après, comme beaucoup de gens maintenant, il joue aux jv. Que je sache, si chaque personne jouant aux jv devenait psychopathe, on serait tous mort depuis très longtemps.

Les médias utilisent ce prétexte des jeux vidéos pour faire peur, principalement.

Le monsieur n'est pas fou, loin de la, il était pleinement conscient. Il ne s'est pas suicidé car il voulait faire parler de lui, de ses idées, et dénoncer le régime politique de la Norvège et du gouvernement en place là-bas. Il voulait faire un coup d'éclat, c'est réussi.

Pour en revenir aux jeux vidéos, ils ont été défendus pas plus tard qu'aujourd'hui dans le Monde et le Nouvel Obs.

Citation

C'est un classique, depuis le massacre de Littleton. A l'époque, Bill Clinton avait accusé les jeux vidéo, mais ce que l'on oublie souvent, c'est qu'il avait aussi demandé une enquête au Congrès pour mesurer l'impact des jeux sur la violence des jeunes. Et le Congrès n'avait pas trouvé de liens de cause à effet.

(Depuis les années 1990) la mise en scène de la violence est devenue un argument de marketing pour certains éditeurs de jeu, pour la sortie de Mortal Kombat par exemple. Le jeu vidéo était la nouvelle subversion, et cela faisait vendre. Pour les gens qui ne jouent pas, il est alors aisé de prendre cette mise en scène au premier degré, et de passer à côté de ce qu'est vraiment le jeu. Sans oublier que jouer crée aussi de la distance à l'image
. Et d'autres.

D'ailleurs à ce sujet, je laisse le petit article de nos confrères de Gameblog.fr, pour éviter de tout quoter. Ici
Image IPB

#3 Wolf

Wolf

    Procrastinateur impénitent

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2144 messages
  • Genre : Garçon
  • Résidence : Quelque part entre Mars et Vénus...
  • Orientation : RPG

Posté 27 July 2011 à 14:24

Déclaration du maire d'Oslo, Fabien Stang :

Citation

Nous allons punir le coupable. La punition, ce sera plus de générosité, plus de tolérance, plus de démocratie.

Un appel à la réflexion et à la dignité dans cette affaire qui a déchaîné toutes les passions depuis cinq jours, c'est remarquable.

Et Anders Breivik risque d'être inculpé pour crime contre l'humanité, ce qui l'expose à 30 ans de prison. Son avocat, pour l'instant, plaide la démence.

Image IPB





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)